Martine MENARD - voyance et aide sérieuse tous domaines.....

Martine MENARD - voyance et aide sérieuse tous domaines.....

je me présente...


Je m’appelle Martine et je suis Para-psychologue
(Astrologue-Numérologue-Médium-Voyante)
&
AUTEURE de divers ouvrages...
voir rubriques "MES LIVRES" ci-contre




 née le 01.05.1958 dans un petit village de Normandie.
Mariée et maman de 4 garçons...
Et pour ceux qui s’intéressent à l’astrologie:
mon heure de naissance est 12H30 (50)
(Et je vous permets d’établir mon thème
qui vous donnera des infos sur ma personnalité et mes dons!*)

*don de PSYCHOLOGUE:
il me permet de «sonder» votre âme,
de comprendre votre façon de penser et de vous comporter...
et ce 1er don m’est très utile
pour mieux vous conseiller dans une voyance de qualité.

*don de la DIPLOMATIE:
très utile pour dire les choses vraies sans blesser autrui!

*don de MEDIUM:
contacts réguliers avec l’au-delà
(avec mes GUIDES spirituels mais aussi les défunts)
toutefois, je ne pratique pas le spiritisme que je considère dangereux!
je laisse les «morts» prendre contact avec moi uniquement s’ils le désirent!
s’ils ont un message à transmettre!

* don de VOYANCE:
Ni voyante par vision ni par voix,
mais: intuitions profondes et flashs intérieurs
(informations et certitudes qui me sont communiquées
par mes messagers invisibles)

Comment ai-je découvert mon don?

Déjà toute petite, je «voyais des choses»,
je ressentais des événements, et à l’école j’étonnais
et (j'effrayais) mes camarades et mes instituteurs
avec mes prédictions qui se réalisaient dans le temps!
Puis l’au-delà s’est imposé dans ma vie...
Une première tentative de contact (importante)
m’avait était faite en 1983
par ma chère grand-mère "de coeur",
mais à l’époque, cette «visite» m’ayant effrayée,
je n’avais pas compris ce que l’on attendait de moi!
J’ai réellement pris conscience de mon don en 1986,
après le décès d’un de mes frères, avec qui j’ai eu des contacts
(involontaires de ma part pendant de nombreuses années après son départ)
et qui pour moi a été le déclencheur pour aider autrui!
car j’ai compris, hélas trop tard,
que j’aurais peut-être pu l’aider à ne pas se suicider!
Que le premier contact avec ma grand-mère de coeur
était pour me faire prendre conscience de mon DON!
La culpabilité aura été un moteur efficace!
car pour moi cette profession n’est pas un métier mais une vocation...